La Nouvelle Orléans 2


Vue de la Ville depuis le Mississipi

Vue de la Ville depuis le Mississipi

Nous confirmons tout ce qui nous avait été dit sur cette ville. La Nouvelle-Orléans c'est... le Vieux-Carré (le quartier français historique), des rues animées, Louis Armstrong, du jazz et du blues partout, une population colorée, un ambiance festive 24/7, des beignets qui goûtent le ciel (bien gras et saupoudrés de sucre glace) attablés au Café du Monde, un des plus grand fleuve de la planète, le Mississippi, des dizaines de petits commerces remplis de belles trouvailles, le cimetière St-Louis ouvert en 1789, le plus français des cimetières américains, sans oublier le tabasco!

À notre arrivée en Louisiane, nous sommes accueillis par un panneau "Bienvenue en Louisiane", en français s'il vous plaît! Le ton était donné, on s'attendait à entendre quelques phrases de français acadien-cajun à droite ou à gauche. Et ben non. À part un gardien de stationnement haïtien bien fier de nous dire "merci beaucoup", que dalle, l'anglais est maître!

Une rue du Vieux Carré

Une rue du Vieux Carré

Le camping que nous avons choisi (Bayou Segnette State Park) est situé sur la rive sud du Mississippi. Nous avons l'option de nous rendre au centre historique de la Nouvelle Orléans en voiture, ou de prendre un traversier (Algier point), ce qui nous est fortement conseillé afin d'éviter le trafic et la recherche de place de stationnement en ville. La traversée du Mississippi se fait en 10 minutes environ, pour un coût de 2$ par personne. Attention: seulement le cash est accepté, et il faut avoir le montant exact. Une machine pour faire de la monnaie est disponible au terminal, bien cachée entre deux distributrices de boissons gazeuses. Le stationnement est facile au terminal, on a le choix entre laisser notre voiture dans la rue (à nos risques et périls, le quartier semble un peu défavorisé), ou dans un stationnement payant (5$ pour la journée) et surveillé.

Un tatou

Un tatou

Le camping est très bien, les places sont espacées et très grandes, un grill et un foyer sont disponibles, ainsi qu'une table de pic-nique. Des tatous se promènent un peu partout, c'est très rigolo, surtout pour nous qui n'avons jamais croisé ce genre de bestiole dans notre vie. Par contre, une éclosion de coccinelles nous donnera du fil à retordre!

NOLA, surnom de la plus grande ville de l'État de la Louisiane (pour New Orleans LouisianA) a été fondée en 1718 par des colons français. On vous passe quelques années d'histoire pour vous dire que la ville a été définitivement vendue aux États-Unis avec la Louisiane par Napoléon Bonaparte en 1803. En 1880 elle perd d'ailleurs son statut de capitale au profit de Bâton Rouge.

Le Vieux-Carré est le quartier historique français, bordé à l'ouest par le Mississippi. Contrairement à ce que l'on pourrait penser, l'architecture des bâtiments ne ressemble pas vraiment à ce qu'on pourrait trouver dans une ville de France. L'ambiance dégagée par ce quartier est très détendue, les habitants semblent prendre la vie à la légère, la musique est omniprésente dans les rues, dans les bars, les cafés et les restaurants. Les odeurs aussi sont particulières: tantôt épicées lorsqu'on passe à côté d'un restaurant local typique, tantôt "cannabissées" lorsqu'on rencontre un groupe de musiciens en pause.

Les fameux beignets du Café du Monde

Les fameux beignets du Café du Monde

Il fallait bien que nous goûtions aux beignets. Cette pâtisserie frite typique de la Nouvelle-Orléans qui nous fait prendre trois kilos rien qu'en la regardant est servie à toute heure du jour et de la nuit. Nous en avons essayé deux (pas la même journée), dans une pure démarche scientifique, afin de confirmer que nous aimions ça. Le premier test, nous l'avons fait au "New Orleans Famous Beignets & Coffee", et le deuxième au célébrissime "Café du Monde". Le test fut concluant! Les deux étaient différents mais très bons. À noter que le Café du Monde ne sert que des beignets (et des boissons non alcoolisées) et est ouvert 24 heures sur 24!

Parmi les nombreuses curiosités de cette ville, le cimetière St-Louis n'est pas piqué des vers. La ville ayant été construite sur le bord du Mississippi, le sol est très marécageux. Il n'était ainsi pas possible d'enterrer les morts, les tombes ont donc dû êtres construites hors terre, en hauteur! Certaines d'entre elles sont encore très bien entretenues alors que d'autre tombent en ruine. Le cimetière est divisé en trois parties, localisées à différents endroit de la ville, suivant le développement de celle-ci. Le cimetière numéro 1 est le plus vieux et le plus célèbre, car il accueille les sépultures des figures notables de la Nouvelle Orléans (dont Marie Laveau, la reine du Vaudou). C'est le seul aussi dont la visite est payante (20$ par personne) et doit être accompagnée. Nous n'avons vu que le cimetière numéro 2, et encore que de l'extérieur puisque nous somme arrivés après sa fermeture (15h), mais les clôtures de fer forgé nous permettaient de voir l'intérieur.

Une maison du Garden District

Une maison du Garden District

Le quartier de Marigny est un peu le prolongement du Vieux-Carré. Des boîtes de jazz, des gens bizarres, des cafés et des bars, mais un peu à l'écart du centre touristique.

Le "Garden District", un peu plus au sud, est le quartier huppé de la ville. Les maisons luxueuses se succèdent, et il n'est pas anormal de croiser une Maserati ou une Porsche. Pas d'odeur cannabissée ici, mais plutôt Chanel No.5! Les contrastes sont grands et c'est probablement ce qui fait le charme de la Nouvelle Orléans.

Pour voir toutes nos photos, cliquez ici!


Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

2 commentaires sur “La Nouvelle Orléans