Virginia Beach


Virginia Beach, le bord de mer

Virginia Beach, le bord de mer

Pas grand chose à dire là-dessus... nous y avons fait une escale pour nous reposer (oui! oui! nous avons besoin de repos nous aussi). La ville se résume à une rangée d'hôtels à l'architecture douteuse, 40 kilomètres de plage de sable qui serait la plus longue du monde, et une base militaire d'où s'envolent des dizaines d'avions de chasse par jour, tous plus bruyants les uns que les autres.

Deux jets volant dans le ciel de Virginia Beach

Deux jets volant dans le ciel de Virginia Beach

Le camping où nous avons séjourné, trav-l park, et immense (plus de 800 places). Malgré cela, l'espace disponible de chaque site est spacieux. Nous avons quitté les lieux juste avant le week-end et l'arrivée massive de familles excitées par les festivité d'halloween organisées par le camping.
Le seul bémol, mais non le moindre, est la pollution auditive générée par les avions du matin au soir, d'autant plus que le camping se trouve en bout de piste!
Nous nous rendons à la plage à vélo et nous profitons du sable et de l'océan, et peu frais mais tout à fait "baignable" malgré les vagues. Les nombreuses mouettes nous tiennent compagnie.

Pour voir nos photos cliquez ici

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *