Bâton Rouge


Une rue de Bâton Rouge

Une rue de Bâton Rouge

Quel drôle de nom pour une ville américaine, et en français en plus! Pour les québécois, Bâton Rouge est avant tout le nom d'une chaîne de restaurant. C'est aussi un bled de la Gaspésie. Pour les autres francophones, c'est... un morceau de bois peint en rouge. Mais en Louisiane, eh ben c'est le nom de la Capitale de l'État! Pourquoi Bâton Rouge? Allez voir sur wikipedia! La prononciation anglaise est assez tordante, quelque chose comme "batô r'ûûge".

Nous avons longé le Mississippi depuis La Nouvelle Orléans jusqu'au Farr RV Park. La route qui longe le Mississippi est évidemment très sinueuse. Certaines portions sont très jolies, d'autre ma foi moins attirantes puisque d'énormes usines pétro-chimiques y sont installées. On ne voit jamais le fleuve depuis la route car une digue les sépare. Cette digue a été construite au début du siècle par le corps des ingénieurs de l'armée afin de protéger les plaines des crues du fleuves.

Le Farr RV park est un camping géré par le compté. Il fait partie d'un immense complexe équestre situé au bord du fleuve. Nous n'avions pas réservé et à notre arrivée, nous avons eu la mauvaise surprise de constater que leur site internet n'est pas à jour, et que les tarifs ont doublé! 39$ pour un site laid et sans égouts, c'est cher. Nous restons quand même car nous n'avions pas envie de nous remettre en route et chercher un autre endroit pour poser notre petite maison mobile. Il faut dire aussi que ce camping est parfaitement situé par rapport à la ville, et ils ne sont pas nombreux dans la région.

La façade avec l'entrée principale

La façade avec l'entrée principale

Le lendemain de notre arrivée, nous visitons la plantation Nottoway. Une plantation, c'est un domaine où autrefois était cultivée la canne à sucre, avec l'aide de quelques esclaves. Plusieurs de ces plantations ont disparu, mais quelques-unes ont été transformées en Bed & Breakfast ou sont ouvertes aux visites du public. La plantation Nottoway est la plus grande de la région, c'est la raison pour laquelle nous l'avons choisie. La visite dure à peu près une heure, et elle est guidée par une personne en costume d'époque. On nous montre avec assez de détails quelles étaient les conditions de vie dans ces domaines, comment ils fonctionnaient et les problèmes auxquels ils faisaient face. La maison principale, construite sur une période de plus de dix ans, car le propriétaire ne voulait pas faire d'emprunt, est très grande. Elle comportait même une allée de bowling au sous-sol pour les enfants!  Aujourd'hui, elle est convertie en hôtel et restaurant, mais de nombreux éléments et meubles sont restés intacts.

Le deuxième jour, nous le consacrons à la visite d'un ancien torpilleur (le "USS Kidd"), du "Old State Capitol", et du "LSU Rural Life Museum", qui sont les trois principales attraction de la ville selon Tripadvisor, si on exclut le stade de football, l'université et un zoo.

L'USS Kidd à Bâton Rouge

L'USS Kidd à Bâton Rouge

L'USS Kidd est un ancien torpilleur utilisé par la marine américaine jusqu'à la fin de la deuxième guerre mondiale. La visite, au coût de 10$, nous permet de nous promener totalement librement sur le pont et dans les entrailles du navire. Passionnant! Il ne fallait pas être claustrophobe pour vivre là-dedans... Les soldats étaient entassés les uns contre les autres, et l'intimité était inexistante. Même aux toilettes...

Le Old State Capitol est l'ancien capitole de l'État, soit le lieu où siégeait le parlement. La particularité de ce bâtiment est son immense escalier en fonte surmonté d'une verrière multicolore. Les expositions relatent l'histoire de la Louisiane et des différents gouverneurs. La visite en vaut la peine, d'autant plus que l'entrée est gratuite. Autant dire que le rapport qualité-prix est énorme!

Le Old State Capitol de Bâton Rouge

Le Old State Capitol de Bâton Rouge

Finalement, le LSU Rural Life Museum est un musée dont la plus grande partie est en plein air. Il raconte l'histoire de la vie rurale en Louisiane. De nombreux objets sont exposés dans la partie intérieure, alors que la partie extérieure ressemble à un petit village, avec d'authentiques maisons d'époque qui relatent la vie de la campagne, l'esclavagisme et le travail de la terre pour en récolter le coton, le maïs ou la canne à sucre. Certaines demeures sont restées exactement comme à l'époque. Une petite église, ainsi qu'une école, font également partie du village.

L'exérieur du rural life museum

L'exérieur du rural life museum

À part le centre et les musées, le reste de la ville est plutôt tristounet. Beaucoup de quartiers semblent très pauvres, les maisons sont délabrées lorsqu'elles ne sont pas complètement abandonnées. Beaucoup de déchets jonchent le sol et les entrées de maison: vieux matelas, autos hors d'usage, sans compter l'herbe haute qui n'a pas été coupée depuis des semaines. Il y a évidemment des quartiers plus bourgeois, mais ils ne semblent pas être en majorité. 

Pour voir toutes nos photos, cliquez ici!

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*