Vue de la ville de Cagliari

Cagliari et le sud de la Sardaigne   Mise à jour récente !


Pour terminer notre périple sarde en beauté, nous choisissons de nous diriger vers la côte sud. Il est impensable de visiter la Sardaigne sans passer par Cagliari, et de toute façon c’est ça qui était prévu puisque c’est là que nous devions prendre le traversier pour Naples.

Sant’Antioco

C’est sur l’île de Sant’Antioco que nous faisons notre première étape après notre longue pause de Buggerru. L’île de Sant’Antioco est reliée à l’île principale par un pont. La petite ville de Sant’Antioco est très jolie, nous nous y promenons quelques heures et prenons un café sur un terrasse. Nous trouvons un endroit agréable pour passer la nuit de l’autre côté de l’île, au bord d’une plage et avec un magnifique coucher de soleil.

De Sant’Antioco, nous allons ensuite nous diriger vers l’est, en direction de Cagliari. Nous ferons notre prochaine étape à Pula, en passant par la route côtière SP71 qui offre des paysages magnifiques. La côte ici est principalement composée de falaise, avec de temps en temps des baies plus larges et des plages.

Pula et ses ruines

À Pula, on trouve un site archéologique romain que nous visitons évidemment, le site de Nora. Comme pour les autres sites archéologiques de la Sardaigne, on y trouve également des ruines d’autres civilisations… et devinez, entre autres, laquelle? Le site se trouve sur une presqu’île qui n’est accessible qu’à pied. Un grand parking est toutefois aménagé non loin de là, où nous passerons d’ailleurs la nuit. La plage à l’eau claire et transparente doit être très agréable en été.

À partir de là, nous aurions pu choisir de nous arrêter à Cagliari, mais nous préférons passer tout droit et visiter la capitale juste avant de prendre le traversier. Nous nous dirigeons donc vers Villasimius, au sud est de l’île, en passant par la magnifique route côtière SP17.

Le sud-est

Villasimius est une station balnéaire qui est plutôt calme en cette fin du mois d’octobre, mais on devine qu’en haute saison la zone doit être très animée. Nous trouvons un petit stationnement au bord d’une plage pour y passer la nuit, et nous nous promenons sur la plage avec Kimbo, les oreilles au vent.

Le lendemain, nous faisons le trajet inverse, encore par le bord de mer (on ne s’en lasse pas) pour nous rendre à Cagliari.

Cagliari, la capitale

C’est à Cagliari que se terminera notre périple sarde. Nous laissons notre maison roulante au “Camper Cagliari Park”, un parking pour camping car payant, mais surveillé, équipé de toutes les commodités. L’endroit n’est pas très joli mais nous estimons qu’il est préférable de choisir un lieu sûr pour passer la nuit, et pour laisser le camping car pendant que nous visitons la ville. De plus, le centre de Cagliari est accessible à pied en environ une demi heure.

L’après-midi, nous nous promenons en ville, passons par le Bastion St-Rémi, marchons jusqu’à l’amphithéâtre romain, et errons dans les zones piétonnes. L’ambiance est assez bonne malgré les restrictions dues à la COVID et nous profitons même de nous assoir sur une terrasse.

Le lendemain, nous stationnons au parking du port et visitons les quartiers sud, puisque c’est là que le soir nous devrons prendre le traversier. Les ruelles sont très jolies, elles pullulent de restaurants et de boutiques de toutes sortes.

Le soir, nous nous rendons au port, et après les formalités d’embarquement, nous relaxons en attendant le départ. Au revoir, Sardaigne! Nous y avons passé un séjour merveilleux!

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.